Passionné(e) d'histoire ? Recevez un email d'Aude chaque semaine.

Garanti sans spam

Les guerriers de la mer

On 17/07/2015 by admin

Bonjour,

 

La question du jour était : « Par qui la ville de Paris fut-elle assiégée en 887? ». Bravo Hervé pour les Vikings!

On l’a en effet trop oublié : non seulement les Vikings ont eu l’audace d’assiéger Paris entre 885 et 887, mais, plus généralement, ils nous ont mis de sacrées patay pendant un siècle : en gros, au moins de la mort de Charlemagne (814) jusqu’au traité conclu avec Rollon (911), ils ont allègrement pillé, massacré et détruit, au point que la population française a reculé de plus de 40%.

Thor ailes de sangCet oubli vient sans doute de notre plutôt bonne image des Vikings : leurs drakkars-qui-ne-s’appelaient-en-réalité-pas-des-drakkars[1] sont pittoresques, leurs Dieux sont plutôt beaux gosses, leurs personnages dans la série éponyme sont infiniment plus sexys que ceux qu’ils attaquent[2], et puis les “Normands” se sont si totalement convertis et intégrés en quelques décennies que leur nom n’évoque plus pour nous aujourd’hui que l’amour du calva et des plats en sauce crème fraîche.

Pourtant, comme le montre l’exemple du ravage de Paris, ils étaient vraiment loin d’être des enfants de chœur…

 

Il est vrai que, après la mort de Charlemagne, l’empire carolingien constituait une proie facile :

Carte de France
L’Empire avait rapidement subi une double attaque : à l’extérieur, celle des Vikings, et à l’intérieur, celle de guerres de succession fratricides.
Pourtant, au moment du raid des Vikings contre Paris, tous les territoires se trouvèrent réunis sous la couronne de Charles III le Gros : il avait hérité de ses deux neveux (Louis III, le violeur-qui-n’avait-pas-su-violer + son frère Carloman qui eut une mort presque aussi ridicule que lui, puisqu’il fut blessé à mort au cours d’une chasse) ainsi que de ses propres frères. Charles le Gros veinard.

Malheureusement, Charles III le Gros − à la santé mentale et pondérale défaillante, puisqu’il était épileptique, cruel et obèse −, était un incapable… Comme il le prouva pendant le siège de Paris. Bref, au moment de l’attaque viking, il y avait quelque chose de pourri au royaume de Francie occidentale…

 

 

A l’inverse, les Hommes du Nord (Nord-Mann) étaient plutôt épouvantables:
Les Vikings (=«guerriers de la mer[3]» en vieux norrois car “vik” signifie “port” ou “comptoir de commerce”, comme dans Reikjavik), multipliaient pendant ce temps les raids dans toute l’Europe :

  • Démographie françaiseLe problème, c’est que leurs pillages vidaient non seulement les trésors des palais et monastères, mais laissaient également les récoltes dévastées et décimaient les populations, forcées de fuir leurs villages. La France connut d’ailleurs sa pire chute démographique de l’Histoire: elle passa de 8,8 M d’habitants à 5 M…
  • En effet, la force des Vikings était leur culture guerrière de terreur, le but étant que les populations ne se préoccupent plus que de fuir et non de résister. Ainsi, leur supplice favori était le fameux “aigle de sang”: ils découpaient à la hache le dos de leurs victimes, séparaient les côtes et extrayaient les poumons qui formaient ainsi deux “ailes” dans le dos. Puis ils regardaient les victimes marcher jusqu’à ce qu’ils meurent. Vous aussi vous avez envie de fuir maintenant.
  • A chaque fois, les Vikings obtenaient des rançons fabuleuses en échange de leur départ - mais évidemment, ils avaient à chaque fois envie de revenir, plus forts et mieux armés.

Logiquement, leurs dieux étaient aussi terribles qu’eux ; d’ailleurs, leurs quatre dieux principaux (qu’on connaît un peu grâce à Astérix & beaucoup grâce à Chris Hemsworth) ont laissé à nos amis les Anglois les jours de leur semaine. Si! regardez:

  • Odin, dieu principal, aussi appelé Wodin, qui a donné wōdnesdæġ (=Wednesday, le jour de Wode)
  • Thor, son fils, dieu du tonnerre (= thursday, le jour de Thor),
  • Freyr, le dieu de la fertilité et des récoltes (= friday, le jour de Freyr)
  • Tyr ou Tiw, dieu de la guerre (=tuesday, jour de Tiw)

[À ces divinités "bienfaisantes" (mais un peu guerrières quand-même) s'oppose le mauvais génie Loki, qui provoquera la fin du monde et qui n'a donc pas le droit à son jour de la semaine. #BienFait.]


Le siège de Paris et la passivité de Charles le Gros:
Tout aussi logiquement, leur présence en France était assez peu souhaitée. Mais malheureusement pour les Parisiens, les Vikings eurent en 885 l’envie de revenir les assiéger : cela ne faisait que la 6ème fois en 40 ans après tout. Plaisir d’offrir, joie de recevoir.

  • Siège de ParisDeux personnages ont marqué l’histoire de la ville par leur résistance : l’évêque de la ville, Gozlin, et le comte de Paris, Eudes. Ils organisèrent une défense désespérée contre l’immense armée viking (700 navires et de 20000 à 30000 hommes)… Les Parisiens, resserrés sur l’île de la Cité, résistèrent durant de nombreux mois, si bien qu’il réussirent à négocier avec un chef, Siegfried, leur départ contre une rançon assez peu élevée. Mais ce fesse-matthieu de Siegfried ne partagea pas la rançon entre tous les Vikings : la plupart des hommes refusèrent donc de partir… #Grossbaf 1.
  • Gozlin et Eudes se retrouvèrent en plein dilemme grec : donner davantage d’argent et croiser les doigts, ou dire non définitivement? A ce moment crucial, alors que Paris désespérait d’être secouru, l’Empereur Charles le Gros arriva enfin avec son immense armée de renfort. Sauvés!
  • Pourtant, au lieu de combattre, Charles le Gros s’installa près de Paris : la population attendit chaque jour, pendant une année, qu’il intervienne. Pendant ce temps-là, la peste faisait des ravages (elle tua d’ailleurs Gozlin) et, cerise sur le gâteau, ce petit fourbe de Siegfried revint et menaça de passer Paris par le fil de la hache. #Grossbaf 2. 
  • Charles le Gros, au lieu de se décider à lutter, céda : il autorisa les Vikings à aller piller la Bourgogne pour qu’ils partent et leur donna de surcroît une immense rançon. Tocard.

=> Heureusement, cela indigna tellement les Grands que Charles le Gros fut jugé indigne de son titre d’Empereur et déposé le mois suivant à la diète de Tibur qu’il avait convoquée (nov 887) : c’est la fin de l’Empire carolingien, 87 ans après le couronnement de Charlemagne! (Charles le Gros, devenu fou, fut d’ailleurs sans doute étranglé par ses propres serviteurs deux mois plus tard ; il a laissé si peu de regrets en France qu’il n’est même pas compté dans la numérotation des rois…)
Le comte Eudes, révélé par sa résistance pendant le siège, fut élu roi de Francie occidentale en 888: c’est son petit-neveu, Hugues Capet, qui entama plus tard la lignée des Capétiens.
Et puis enfin, Siegfried mourut la même année [Bien mal acquis ne profite jamais parfois pas] et les attaques vikings s’atténuèrent progressivement, jusqu’au traité conclu 23 ans plus tard avec Rollon, qui donnait la “Normandie” en échange de sa protection contre son propre peuple… Début d’une longue histoire d’amour et de beurre.

La question du jour est : Quel marchand vénitien, célèbre pour son Livre des Merveilles, servit Kubilaï Khan, l’empeur mongol?

Kyss,

Aude

NB : Vous aurez noté que mon avis sur les Vikings est assez horrifié ; pourtant, sachez qu’ils font l’objet d’un fort courant de réhabilitation (“mais noooon, ils n’étaient pas si horribles voyons“). J’y adhère assez peu, ne serait-ce qu’à cause des données démographiques qui montrent incontestablement une tragédie ; et pour que vous en sachiez plus sur certaines de leurs coutumes qui ont forgé mon doute sur leur réhabilitation-bisounours, je vous présente un extrait d’un texte d’un voyageur arabe, Ibn Fadlân (d’autres détails ici) : l’histoire d’un sacrifice humain “volontaire” pour honorer un guerrier (les gens de sa famille demandent à ses filles-esclaves et à ses jeunes garçons esclaves: « Qui d’entre vous mourra avec lui ? »). Une jeune fille se porte candidate:

  • « Je vis que la jeune fille avait l’esprit égaré: elle voulut entrer dans le pavillon, mais elle mit la tête entre le pavillon et le bateau. Alors la vieille femme lui saisit la tête, la fit entrer dans le pavillon et entra avec elle. Alors les hommes se mirent à frapper avec des gourdins sur les boucliers afin qu’on n’entendît pas le bruit de ses cris, que les autres filles-esclaves ne fussent pas effrayées et ne cherchassent pas à éviter la mort avec leurs maîtres. Ensuite, six hommes entrèrent dans le pavillon et cohabitèrent tous, l’un après l’autre, avec la jeune fille. Ensuite, ils la couchèrent à côté de son maître. Deux saisirent ses deux pieds, deux autres saisirent ses mains; la vieille, appelée l’Ange de la mort, arriva, lui mit sur le cou une corde de façon que les deux extrémités divergeassent et la donna à deux hommes afin qu’ils tirassent sur la corde. Puis, elle s’approcha d’elle, tenant un poignard à large lame, et elle se mit à le lui enfoncer entre les côtes et le retirer tandis que les deux hommes l’étranglèrent avec la corde, jusqu’à ce qu’elle fut morte… »

Trouvant néanmoins des points positifs, Ibn Fadlân ajoute : “Je n’ai jamais vu corps plus parfaits que les leurs. Par leur taille, on dirait des palmiers. Ils sont blonds et de teint vermeil“. Lol. Mais cela ne rattrape tout de même pas tout.
Cela dit, il y a en effet d’affreux clichés qu’il faut éliminer:

Vrai ou faux Astérix


[1] les “drakkars” sont en fait les dragons qui ornent les proues de leurs navires

[2] grâce, généralement, à des moyens subtils, comme prendre un acteur de 65 ans pour jouer un Franc de 35 ans & un acteur de 35 ans pour un Viking de 65. #Astuce.

[3] Ce n’est donc que par abus de langage que les peuples scandinaves de cette époque sont appelés “vikings” : ce mot ne devrait désigner que ceux qui vivaient du pillage.
Podium Viking

Envoyez à un ami DEVENEZ LECTEUR

2 Responses to “Les guerriers de la mer”

  • Anonymous

    Euh la Bretagne était indépendante à cette époque et résistait bien aux francs, germains comme les vikings….

    • Hmmmm il me semble que depuis l’alliance avec Charles le Chauve, la Bretagne était de jure vassale de la Francie – même si de facto, comme d’ailleurs la plupart des parties du territoire, elle restait indépendante. Je vais vérifier!

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Passionné(e) d'histoire ? Recevez un email d'Aude chaque semaine.

Garanti sans spam